• Nina BOSSARD NATUROPATHE

Immunité & prévention naturopathique

Mis à jour : nov. 12


Il n’est plus besoin aujourd’hui de démontrer l’influence de l’hygiène de vie et de l’alimentation sur la santé, l’immunité et le bien-être. Dans le contexte actuel de crise sanitaire, entretenir sa vitalité et renforcer son immunité à l'aide de l'alimentation et de l'hygiène de vie prend encore plus de sens.

Alimentation adaptée :

Pour soutenir ses capacités de défense, l’assiette devrait être la plus équilibrée, biologique, hypotoxique et vitalisante possible. Le sucre est à restreindre au maximum de l'alimentation. Nous savons aujourd'hui que la consommation de sucre affaiblit la réponse immunitaire des globules blancs et perturbent l'équilibre du microbiote, ces milliards de bactéries qui tapissent notre tube digestif et participent à l'immunité. Alcool, café, thé, charcuterie, fromages, produits laitiers, tous les aliments encrassants de manière générale sont à réduire au profit d’aliments riches en vitamines, minéraux et prébiotiques : légumes et fruits de saison, céréales ½ complètes ou complètes, protéines légères (poisson blanc, volaille quinoa…). Boire en quantité suffisante 1,5L d’eau/jour (eau peu minéralisée de préférence) permet de préserver les fonctions d’élimination naturelles de l’organisme.


Au coté de ces principes, certains aliments eux sont particulièrement favorables à l’immunité.

  • C’est le cas des légumes et des fruits : riches en prébiotiques mais aussi en vitamine C (chou, poivron, agrumes, kiwi, choucroute…), magnésium, en manganèse ou encore en cuivre.

  • Les huiles végétales[1] (lin, colza, noix), graines oléagineuses (amandes, noix, chia, chanvre…) et poissons riches en oméga 3 (sardine, maquereau, truite) sont réputés pour leurs propriétés antiallergiques et anti-inflammatoires.

  • Les poissons gras notamment le foie de morue ainsi que certains champignons contiennent de la vitamine D aux vertus immuno-modulantes.

  • Les coquillages et crustacées sont quant à eux de véritables bombes de minéraux, riches en zinc, en magnésium, vitamines C, Fer.

  • Enfin, les aliments lacto-fermentés (choucroute, kombucha, kéfir, jus de légumes ou crudités lacto-fermentés, kéfir de lait) sont naturellement riches en probiotiques, des bactéries favorables au bon équilibre intestinal.

  • Au côté de l’alimentation classique, les produits de la ruche (pollen, gelée royale) contiennent de nombreuses substances immunitaires intéressantes(vitamines, probiotiques, oligo-éléments, antioxydants). Apportés en petites quantités chaque jour à l'assiette, ils agissent comme des super-aliments favorables à l'immunité.

Une hygiène de vie adaptée

Les nombreuses études d’épi-génétisme nous expliquent combien l’influence de l’environnement, la qualité de l’alimentation, le stress influent sur l’expression génétique et sur la pleine vitalité. Une hygiène de vie appropriée n'est pas qu'accessoire, elle est un véritable pilier de la santé. Nous savons que la pratique quotidienne d'activité physique est un véritable allié contre les virus, car cela participe à renforcer notre immunité. Le stress affaiblit l'immunité. Bien gérer ses émotions, adapter les temps de récupération (sommeil, sieste, activité douce) à ses besoins, se faire du bien (massage, câlin, respiration, bains, marche...) et se relier avec la nature sont autant de pratiques bénéfiques au bien être et à la santé. Bien sûr, une oxygénation optimum et l'exposition (modérée) au soleil sont tout aussi bénéfiques : l'oxygène est le premier nutriment de nos cellules et les UV permettent la synthèse cutanée de la vitamine D, une vitamine importante quand il s'agit d'immunité.

Les réflexes naturos à adopter

D'autres reflexes naturopathiques simples viennent compléter l'alimentation et l'hygiène de vie. Parmi ceux-ci retenons de :

  • Bien aérer sa maison, son bureau et toute pièce confinée

  • Diffuser des huiles essentielles immunostimulantes au cours de la journée (ravinstara, niaouli)

  • Boire chaque jour une ou deux infusions (ou hydrolats) de thym ou d’échinacée[2] avec un peu de miel

  • Se laver quotidiennement les fosses nasales à l’eau de mer

  • Renforcer son terrain à l’aide de certains remèdes naturels :

Au choix :

  • Extrait de pépin de pamplemousse : 10 gouttes 2/jour (! ne pas prendre en cas de médicamentation sans avis médical) en cure de 21 jours.

  • Huile essentielle de ravintsara (Cinnamomum camphora à cinéol) : l’huile essentielle de ravintsara peut s’utiliser à partir de 1 an par voie cutanée et toujours avec précaution. 1 goutte 1 à 2 fois par jour appliquée pure au niveau des poignets, puis ganglions du cou.

  • Vitamine C naturelle (Acérola) : 1 comprimé/jour en cure de 30 jours

  • Magnésium en cas de stress ou fatigue

  • Vitamine D (D3 de préférence) en cas de carence avérée.

  • Propolis à mâcher ou en spray buccal dès l’apparition de gène au niveau de la gorge.

  • Zinc en oligo-élément [3] [4]

-----


[1] Les huiles végétales doivent être absolument de qualité biologique, extraites en première pression à froid, consommées crues et être conservées au réfrigérateur au risque de s’oxyder rapidement.

[2] pas plus de dix jours en continue

[3] Une étude récente associe de faibles niveaux de zinc à de mauvais résultats dans COVID-19. Marina Vogel, Marc Tallo-Parra, Victor Herrera-Fernandez, Gemma Perez-Vilaro, Miguel Chillon, Xavier Nogues, Silvia Gomez-Zorrilla, Inmaculada Lopez-Montesinos, Judit Villar , Maria Luisa Sorli-Redo, Juan Pablo Horcajada, Natalia Garcia-Giralt, Julio Pascual, Juana Diez, Ruben Vicente, Robert Guerri-Fernandez medRxiv 2020.10.07.20208645; doi: https://doi.org/10.1101/2020.10.07.20208645. https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.10.07.20208645v1


[4] ! Ne pas consommer de zinc sans avis médical sur les terrains cancéreux.


NB : Ces conseils ne se substituent aucunement aux recommandations sanitaires et médicales. Dans le contexte actuel il est indispensable de respecter les gestes barrières (se laver les mains très régulièrement ou utiliser à défaut un gel hydro alcoolique, utiliser un mouchoir à usage unique, tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir, saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades, se tenir à plus d’un mètre et se protéger de masques…) En savoir plus sur : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

Formulaire d'abonnement

 
  • Instagram
  • LinkedIn
  • Facebook

©2020 par Nina BOSSARD NATUROPATHE - nina.bossard@gmail.com - Tél : 0650485878

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now