Tous les troubles et pathologies sont concernés. Il n’y a pas de remède ou de recette en fonction des pathologies rencontrées. Le naturopathe s’intéresse à l’individu dans son ensemble, le trouble n’étant qu’une expression ou manifestation de celui-ci, le naturopathe tente de comprendre pourquoi et comment il s’est développé afin d’aider le corps à retrouver la voie de son équilibre

© 2017 Nina Bossard - Naturopathe

Tel : 06 50 48 58 78 - nina.bossard@gmail.com - SIREN : 808715544 - Code APE 8690F

Réalisation gaphique : Nathalie Saint-Oyant / www.natouchka.fr

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

join us

 for the 

PARTY

Recipe Exchange @ 9pm!

Le blog de Nina

Suite d'accouchement

Allaitement, baby blues, fatigue, suite de couche… la période post-accouchement autrement appelée post-partum est une période riche et dense sur de nombreux points.

 

Si la grossesse est une étape de transformation intense, tant dans le corps que dans la psyché, l’accouchement et ses suites n’en sont pas moins des transformations incroyables pour la mère et le père. Chez la femme, nouvellement mère, les besoins physiologiques de cette période sont multiples. Le corps doit s’adapter à de nombreux changements : allaitement, rétractation de l’utérus, éventuels traumatismes physiques dus au passage de bébé tels qu’épisiotomie ou déchirure...Le système hormonal est encore une fois au commande de cette adaptation. De nombreux changements hormonaux sont programmés (sécrétion d'ocytocine, prolactine, et autres hormones) pour favoriser la mise en place de cette transition.

 

 

 

Les émotions et leur rôle dans la balance hormonale

 

Or, celui-ci est intrinsèquement influencé et lié à nos émotions. Plus une mère sera rassurée, entourée, écoutée et entendue, plus elle sera épanouie dans ce qu’elle vie, et mieux elle vivra cette période aux côtés de bébé et de son papa. La gestion des émotions est ainsi une clef fondamentale de cette période. Les fleurs de Bach, plantes calmantes et une bonne alimentation viendront en support et renfort de l’équilibre émotionnel. Les sources alimentaires riches en magnésium,  vitamines B, oméga 3 sont effectivement à la base de l’équilibre psychique. Le fer et la vitamine C favoriseront également une bonne régulation émotionnelle, mais aussi la cicatrisation des tissus abîmes. Le contact, les câlins, le peau à peau avec bébé apaisent les éventuels anxiétés ou stress dus à ces changements. Induisant la sécrétion d’ocytocine mais aussi d’endorphines à l’origine des sentiments d'attachement et de bien être, elle régule de nombreux phénomènes tel que montée de lait, baby blues…

 

Plantes du post-partum

 

Parmi les plantes du post-partum, le calendula et le gel d’aloé-véra (sans additif) favoriseront la cicatrisation. L’ortie, plante de la récupération post-partum par excellence, permet quant à elle la diminution des douleurs musculaires liées à la rétractation de l’utérus, minéralise et fortifie la mère et stimule la lactation. Le repos est bien sur de rigueur. Rien de tel que d’écouter son rythme et se laisser aller à cette période en douceur sans se soucier du lendemain. Bébé fait une sieste, faites là avec lui, prenez le temps de vous régénérer, de vous laisser aller, le corps sait faire, il lui faut juste du temps et de l’énergie qu'il vient puiser dans le sommeil.

 

Allaitement 

 

Les femmes qui souhaitent allaiter devront retenir deux maîtres mots : lâcher prise et confiance. Ajouter à cela, une alimentation de qualité et en quantité riche en micro et macro nutriments et tout devrait bien se passer. Elles éviteront bien sur le persil et se concocteront des tisanes de fenugrec (tisane ou germés), de fenouil ou  d’anis pour la lactation et les coliques de bébé. Il faut veiller à ne pas manger trop épicé, ou éviter certains allergènes.  Bébé peut aussi être sensible à certains aliments. Au plus la mère sera à l’écoute de l’enfant, au plus elle le comprendra et trouvera ses réponses .. Il faudra veiller à bien positionner bébé sur le mamelon, ne pas les laisser humides, ni trop secs pour éviter les crevasses. Un peu de colostrum sur les seins sera souvent suffisant pour les entretenir. Néanmoins, sous l’effet du changement sociétal, les transmissions de mère à fille, de femme à femme ne se font parfois plus aussi naturellement qu’autrefois. Certains mères ou  certains couples peuvent se sentir perdus ou isolés...Ses ressentis sont tout à fait normaux dans cette période de nouveauté et de bouleversement pour cette cellule familiale en devenir. Les spécialistes sont là pour aider et accompagner à vivre au mieux cette période unique de vie ! Ainsi il ne faut pas hésiter à faire appel à une conseillère en lactation, un ostéopathe (douleurs de la mère ou de bébé, les séquelles de l’accouchement pouvant poser des problématiques de reflux, de coliques ou autre), un pédiatre, un psychologue, ou un naturopathe selon les besoins.

 

Enfin, s’il y avait une chose à retenir…ACCUEILLIR. Accueillir ce qui est là, la beauté de la vie qui pulse en vous et en votre bébé.. Rien de plus naturel qu’une naissance...Faites confiance en la nature et à ce qu’elle sait faire depuis des millénaires… Laissez-vous envahir par la beauté et la puissance de la nature qui est en vous !

 

Nina Bossard Naturopathe

Please reload

Mes partenaires
Tags
Me suivre
  • Facebook Social Icon
  • Facebook Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now