• Nina BOSSARD NATUROPATHE

CURE DE RAISIN

Vous sentez la transition saisonnière s'installer depuis les derniers jours ? Les nuits se rallongent, la fraicheur revient doucement, vous êtes un peu plus fatigable qu'il y a quelques semaines de là. L'été s'abandonne progressivement pour se mettre dans les bras de l'automne. A l'instar du printemps, c'est le moment idéal pour faire une petite cure de mise à niveau, faire table rase des excès de l'été pour reprendre une hygiène de vie saine en prévision de l'hiver.


Distincte du jeûne, qui propose l’éviction de tout aliment, la cure de raisin fait partie des monodiètes. Le principe est ultra simple : on ne mange ici que du raisin. En ne s’alimentant que d’un seul aliment, le processus de digestion est limité et le corps redirige cette énergie au service de l’élimination des toxines et des toxiques accumulés dans l’organisme.


Pourquoi le raisin ?

Riche en acides organiques, tanins, anthocyanes, flavines, fibres et eau, le raisin est à la fois un diurétique, un draineur de l’intestin, du foie et un antioxydant. Sa richesse en sels minéraux, comme le potassium, fer ou sélénium, participe à soutenir la vitalité. Ses antioxydants préservent du vieillissement tissulaire, d’ailleurs au bout de quelques jours de cure, on note des effets généralement spectaculaires sur les problèmes de peau (teint, cerne, acné…). Cette cure automnale est souvent envisager pour faire peau neuve et table rase des excès de l’été. En libérant le corps de toxines en excès et en faisant le plein d’antioxydants, si elle est intelligemment menée, elle contribue à renforcer le système immunitaire.


Comment procéder ?

La cure de raisin se fait traditionnellement sur plusieurs jours, mais ceci est fonction de sa motivation et de sa vitalité.


- Allégez l’assiette les jours précédents : une éviction progressive des aliments prépare l’organisme et favorise le processus de détoxication. On réduira tout d’abord le café, l’alcool, fritures, produits laitiers et produits animaux, puis progressivement ce sera le tour des féculents pour terminer la veille au soir par ne consommer que des légumes. On compte traditionnellement autant de jour de « descente alimentaire » que de jour de cure. Ainsi si vous envisagez de faire une cure de 2 jours, prévoyez d’éliminer les produits animaux le premier jour, consommer féculents ou protéines végétales associés à des légumes la veille au petit déjeuner et déjeuner et uniquement des légumes la veille au soir.


- Consommez du raisin frais et bio uniquement (encore mieux si il est local) et délicatement rincés. Diversifiez les variétés et les couleurs. Jus de raisin ou raisin sec sont proscrits (trop sucrés).


- Pendant la cure, consommer du raisin à volonté et selon les besoins. Pas de restriction de quantités, le mental a souvent besoin de se rassurer pour garder bon moral. Le premier jour, généralement on a assez faim, puis passés 24 ou 48h l’appétit se régule et les fringales s’espace. Suivez votre corps et votre sensation de faim ; ils seront vos guides.


- Buvez beaucoup ! Eau, infusion sont plus que permis. Ils favorisent les fonctions d’élimination et de drainage.


- Adoptez une hygiène de vie adaptée à la détox : détendez vous, couchez vous de bonne heure. Pratiquez de l’activité physique douce chaque jour (marche, vélo, yoga…) afin d’accompagner le drainage des tissus et des liquides (sang, lymphe).


- Après la cure, il est conseillé de suivre « une remontée alimentaire » en réintroduisant progressivement et dans l’ordre inverse les aliments évincés (légumes puis féculent puis protéines…). C’est une étape favorable pour mettre en place ou ré-intégrer des principes alimentaires sains afin de repartir sur de bonnes bases pour le reste de l’année.


Précautions d’usage

- Contre indiquée chez les diabétiques, pré diabétiques, enfants, femmes enceintes et allaitantes, troubles intestinaux. Les personnes particulièrement fatiguées ou atteintes de maladies devront s’enquérir d’un avis médical avant de pratiquer ce type de cure.

- Les personnes constipées devront préalablement procéder à un lavement ou une « purge » avant et pendant la diète afin d’éliminer les résidus de la digestion et d’évacuer plus librement les toxines sans inconfort.

- Pas de cure « longue » sans avis d’un professionnel.

- Parfois des petits maux peuvent apparaître les deux premiers jours de la cure : maux de tête, nausées, diarrhée, insomnies. Ces signes sont les révélateurs de la mise en marche de l’élimination des toxines, néanmoins s’ils perdurent au-delà de deux jours, c’est le signal que le corps n’arrive pas à suivre l’afflux de toxines. Dans ce cas, ou si d’autres symptômes apparaissent, il est préférable de suspendre la cure et de se référer à un professionnel.


Nina BOSSARD NATUROPATHE

Auteure – Formatrice en naturopathie –Réflexologue plantaire

www.nina-bossard-naturopathe.fr

159 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
 

Formulaire d'abonnement

Merci pour votre envoi !